Logo programme jeu pathologique
Logo Centre Dollard-Cormier
centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du centre-est-de-l'île-de-montréal
L'entourage
Vous avez observé certains signes qui vous amènent à penser qu’un de vos proches souffre d’un problème de dépendance, que ce soit aux jeux de hasard et d’argent ou à l’utilisation d’Internet. Peut-être que vous venez de prendre conscience de la situation et que vous êtes sous le choc, mille questions se bousculent dans votre tête. Peut-être que la situation perdure depuis longtemps ou que vous venez de découvrir qu’il y a eu une rechute alors que vous pensiez que la situation était réglée. Une chose est certaine, connaître une personne ayant un problème de dépendance est une expérience très éprouvante. Certains jours, vous éprouvez de la compréhension et de la compassion. D’autres jours, la colère et le ressentiment prennent le dessus. Ceci est tout à fait normal et légitime.

Les dépendances sans substance suscitent beaucoup de questionnements. Elles semblent plus difficiles à comprendre que celles liées à l’alcoolisme ou à la toxicomanie. Il est possible que les problèmes de jeu ou de cyberdépendance demeurent indétectables plus longtemps, car c’est plus facile à cacher comme comportement. Il ne sert à rien de vous tourmenter, de vous culpabiliser et de vous demander ce que vous auriez pu faire. Les dépendances constituent un phénomène complexe. Souvent, ce n’est qu’avec le recul qu’on peut comprendre ce qui s’est passé et à quels besoins répondaient le comportement qui est devenu une dépendance. L’important c’est de regarder devant soi, de se donner le temps de bien évaluer la situation et de ne pas perdre de vue nos propres besoins.

La première étape est de s’informer, de lire et de parler à des professionnels. Vous trouverez de l’information sur ce site dans les sections le joueur et le cyberdépendant. Vous serez aussi redirigé à la fin de cette section vers des liens et des ressources qui pourront vous être utiles. Nous aborderons aussi les signes qui peuvent traduire un problème de dépendance afin de vous aider à évaluer la gravité de la situation.

Il n’est pas rare que le problème de dépendance soit détecté par l’entourage avant que la personne ne reconnaisse ses difficultés. Bien sûr, vous voulez l’aider, mais il faut savoir qu’elle ne sera peut-être pas prête à en parler. C’est pourquoi il faut d’abord faire la démarche afin de s’informer pour soi, de sortir de l’impuissance, pour briser le silence et pour ne pas rester seul avec ce que l’on vit.

Avant de passer à la deuxième étape en cherchant ce que vous pouvez faire pour aider votre conjoint, le membre de votre famille ou votre ami, vous pourrez trouver des pistes de réflexion dans la section testez vos connaissances et des conseils sous l’onglet passez à l’action.

Votre proche est-il à risque...

d’avoir un problème de jeu ?
  1. Selon vous, votre proche a-t-il perdu des montants importants au jeu?

  2. Est-ce que vous observez des changements au niveau du comportement de la personne qui joue lorsqu’elle tente de jouer moins ou d’arrêter de jouer? Devient-elle plus irritable ou plus agitée?

  3. Votre proche a-t-il déjà mentionné qu’il souhaitait jouer moins ou cesser de jouer sans être capable de le faire?

  4. Avez-vous l’impression que le comportement de jeu est devenu une obsession, que votre proche pense très souvent à cela?

  5. Pensez-vous que la personne de votre entourage qui joue mente pour justifier des absences, des retards, le manque d’argent ou avez-vous remarqué qu’elle cachait du courrier, des relevés bancaires ou des billets de loterie?

  6. Est-ce que le comportement de jeu de votre proche a contribué à mettre en péril une relation significative, un emploi ou ses études?

  7. Avez-vous remarqué que votre proche empruntait de l’argent ou se fiait aux autres pour sortir d’une situation difficile causée par le jeu?
d’avoir une utilisation problématique d’internet ?
  1. Selon vous, votre proche est-il préoccupé par Internet? Cherche-t-il à se connecter dès qu’il en a la chance, même si le moment est peu propice?

  2. Est-ce que vous observez des changements au niveau du comportement de la personne utilisatrice d’Internet lorsqu’elle tente de diminuer le temps consacré à cette utilisation? Devient-elle plus irritable ou plus agitée?

  3. Votre proche a-t-il déjà mentionné qu’il souhaitait limiter le temps passé sur Internet sans être capable de le faire?

  4. Avez-vous l’impression que la personne de votre entourage passe plus de temps qu’avant sur Internet?

  5. Pensez-vous que votre proche a souffert des conséquences négatives liées à l’utilisation d’Internet? A-t-il mis en péril une relation significative, un emploi ou ses études?

  6. Pensez-vous que la personne de votre entourage utilisatrice d'Internet mente pour pouvoir y consacrer plus de temps ou pour dissimuler le temps réel qu’elle y a passé?

Si vous constatez chez un de vos proches des signes de dépendance aux jeux de hasard et d’argent ou à l’utilisation d’Internet et que ces comportements persistent depuis plusieurs mois nous vous encourageons à demander de l’aide pour parler de ce que vous vivez.

Si vous souhaitez commencer à réfléchir dès maintenant, la section Testez vos connaissances vous intéressera. Si vous voulez poser des gestes concrets, l’onglet Passez à l’action vous guidera. Il y a aussi des gestes que vous pouvez poser dès maintenant. Pour des conseils généraux en lien avec la dynamique du joueur et celle du cyberdépendant cliquez ici.

Peu importe votre degré de proximité avec le joueur, comme membre de l’entourage, vous ressentez de l’inquiétude, vous voulez l’aider davantage, vous craignez qu’il perde son emploi ou qu’il se suicide. Vous voulez que les choses changent, qu’il reprenne le contrôle sur la situation. Les comportements de jeu ont un impact sur vous et sur votre relation. Vous doutez de tout ce qu’il dit, vous ressentez de la colère, de la tristesse, vous constatez un éloignement entre vous…
Voici des gestes que vous pouvez poser

Passez à l’action

Vous avez décidé de passer à l’action, de demander de l’aide pour parler de ce que vous vivez en tant que membre de l’entourage. La première chose à faire est de nous appeler pour prendre un rendez-vous : 514 385-1232 poste 2201. Rencontrer un intervenant vous permettra de prendre du recul sur la situation et de faire le point sur ce qui a fonctionné ou pas pour aider votre proche.

En attendant votre rendez-vous, vous vous demandez peut-être ce que vous pouvez faire. La section Liens utiles vous dirige vers des sites Internet où vous pouvez obtenir de l’information sur des sujets connexes à la cyberdépendance ou au jeu pathologique. Pour ceux qui aimeraient lire sur le sujet, cliquez ici pour obtenir une bibliographie pertinente.

Fondation Dollard-Cormier
Faire un don
Ce site a été soutenu
financièrement par
Centre de réadaptation en dépendance de Montréal
Tous droits réservés Centre de réadaptation en dépendance de Montréal – Institut universitaire
Le masculin englobe les deux genres, il est utilisé pour alléger le texte
.
 Conception Drafter.com